En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Véry

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Ballon, Charente-Maritime, 1900 – Paris 1960).

Libraire d'occasions rue Monsieur-le-Prince à Paris (1925), il vint à la littérature avec Pont-Égaré (1929) et entreprit d'écrire des romans policiers, non sans fantaisie ni humour : Danse à l'ombre (1930), le Testament de Basil Crokes (1930), qui reçut le premier Grand Prix du roman d'aventures créé par la collection « Le Masque », Meurtre au quai des Orfèvres (1934), l'Assassinat du Père Noël (1934), les Disparus de Saint-Agil (1935), Madame et le Mort (1940). Dans le Pays sans étoiles (1945), une enquête est menée, grâce à des visions, sur un crime commis cent ans plus tôt. Le cinéma a rendu célèbre son Goupi-Mains-Rouges dans la mise en scène de J. Becker (1943).