En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andreï Andreïevitch Voznessenski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète russe (Moscou 1933).

Il est l'un des chefs de file du printemps littéraire de 1960, mouvement à la fois d'innovation esthétique et de libération sociale. L'art, conçu comme moteur de transformation de la vie, est le motif essentiel de son œuvre. Le poète est un artisan, dont le sort est souvent tragique, et qui se donne pour tâche de manifester l'harmonie d'Antimondes (1964). Architecte de formation, il conçoit son œuvre comme un édifice en construction. La nécessité du silence, du recueillement, s'affirme au sein de cette poésie du mouvement, du progrès technique, qui parle de la caducité des réalités sociales et esthétiques périmées et, à partir des années 1980-1990, sur un ton plus pessimiste, de celle des valeurs qui fondent l'existence même.