En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Samed Vourgoun Iusif-ogly Vekilov, dit Vourgoun

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète azerbaïdjanais (Salakhly 1906 – Bakou 1956).

Fils de paysans, il fut le père d'une poésie soviétique dont il enrichit la langue et qu'il défendit contre les tenants de l'art pur. Ses vers célèbrent la Révolution, la société nouvelle (le Serment du poète, 1930 ; Les 26, 1935 ; Basti, 1937), la résistance à l'invasion (les Sentinelles de la patrie, 1941 ; Aux partisans d'Ukraine, 1942), la reconstruction, la lutte pour la paix (Un nègre parle, 1948 ; Mougan, 1949 ; Souvenirs d'Europe, 1947-1950 ; Aïgoun, 1951) et la figure de Lénine (le Porte-étendard du siècle, 1954). Il est aussi l'auteur de drames historiques d'inspiration sociale et patriotique (Vaguif, 1937 ; Khanlar, 1939 ; Farkhad et Chirine, 1941).