En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johann Heinrich Voss

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Sommersdorf 1751 – Heidelberg 1826).

Petit-fils d'un serf, il fit des études à force de volonté et conserva toute sa vie des opinions démocratiques. Admirateur de Klopstock, il fut en 1772 à Göttingen un des fondateurs du « Hain », cercle poétique de l'Empfindsamkeit, et assura en 1775 la publication de l'Almanach des Muses. Ses meilleures œuvres sont des idylles en vers qui décrivent la vie quotidienne dans les villages et petites villes (le Soixante Dixième anniversaire, 1781 ; Luise, 1782). Excellent helléniste, il a renouvelé l'étude de la métrique antique et donné une magistrale traduction d'Homère.