En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Volksmärchen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Terme désignant les contes hérités de la tradition populaire allemande, tels que Musäus au xviiie siècle, puis les frères Grimm au xixe les ont notés. Interprétés par la génération romantique comme un témoignage sur « l'enfance de l'humanité » et comme un produit de l'âme germanique, les Volksmärchen ont longtemps nourri des mythes passéistes et nationalistes ; l'analyse de leurs sources montre aussi des liens avec la propagande de la Contre-Réforme et avec le conte de fées français. Ils ont inspiré à Tieck, à Brentano, à Arnim, à Hauff des contes romantiques classés dans la catégorie du « Kunstmärchen » et continuent à imprégner la mythologie du livre d'enfant.