En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pauline-Mary Tarn, dite Renée Vivien

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse française (Londres 1877 – Paris 1909).

Son inspiration est nettement baudelairienne et toute son œuvre porte l'empreinte de Sappho, qu'elle traduira en 1903. Chaque vers d'elle semble cueillir une partie de ces ombres spleenétiques et raphaéliques qui font les délices de ses amies Natalie Barney, Liane de Pougy, Colette ou Émilienne d'Alençon. Dans ce mélange d'irréalité et de paganisme, l'amour homosexuel féminin trouve son expression moderne la plus fidèle et la plus décidée (Études et Préludes, 1901 ; Cendres et Poussières, 1902 ; Brumes de fjord, 1902 ; Du vert au violet, 1903 ; la Vénus des aveugles, 1904 ; la Dame à la louve, 1904 ; À l'heure des mains jointes, 1906 ; Dans un coin de violettes, 1909).