En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre de Villiers

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Cognac 1648 – Paris 1728).

On lui doit des poèmes (l'Art de prêcher, 1682 ; De l'amitié, 1692 ; Ode sur la solitude, 1704 ; Stances sur sa vieillesse, 1726), des ouvrages édifiants, une comédie en musique destinée au théâtre des Jésuites (les Moines, 1709), des essais (Entretiens sur les contes de fées, 1699, Traité de la satire, 1695 ; Lettre critique sur l'éloquence et la poésie, 1703 ; Épître sur l'opéra et sur les autres spectacles, 1711) et un beau roman critique (les Mémoires de la vie du comte D***, 1696).