En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-Catherine, dite aussi Hortense, Desjardins, comtesse de Villedieu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres française (Alençon entre 1638 et 1640 – Chinchemare, Maine, 1683).

Amie de Patru, de l'abbé d'Aubignac, de Molière, de Boileau, elle lança la mode des romans courts sur un thème historique (Anaxandre, 1667 ; Cléonice, 1669). Elle sut allier l'histoire et le roman avec les nouvelles historiques des Annales galantes (1677) : les Amours d'Alcibiade (1680), les Annales galantes de Grèce (1687). Elle fit jouer aussi des tragi-comédies (Manluis, 1662 ; le Favori, 1665) et des tragédies (Nitétis, 1663 ; Pausanias, 1669 ; Virginie, 1683), publia des Fables et Histoires allégoriques (1670) et a donné dans son Récit en vers et en prose de la farce des Précieuses (1660) le compte rendu de la première représentation des Précieuses ridicules.