En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mirza-Chafi Sadykh-ogly, dit Vazekh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain azerbaïdjanais (Gandja 1796 – Tbilissi 1852).

Fils d'un architecte, il fut professeur de turc et de farsi, et anima à Tiflis un « Cercle de la sagesse » progressiste. Auteur de vers lyriques de forme classique (Hafiza, Zuleïkha, Adieu à Tiflis), il dénonce aussi les vices de la société, le fanatisme religieux et l'arrogance des féodaux dans des satires où il prend parti pour les droits de la femme et la liberté individuelle (Tamerlan, Chant pour Mirza-Iusuf). Il fut le maître spirituel du jeune Akhoundov.