En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikola Vapcarov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète bulgare (Bansko 1909 – Sofia 1942).

Après ses études à l'École maritime de Varna, il fut mécanicien de vaisseau et parcourut ainsi le Proche-Orient et la Méditerranée, voyages qui inspirèrent certains de ses meilleurs poèmes. Il fut condamné à mort et fusillé pour son activité au sein de la commission centrale militaire du parti communiste. Sa poésie (Chants des moteurs, 1940), très proche de la langue quotidienne, dépouillée, laconique, mais chargée d'optimisme et rappelant parfois la voix de Maïakovski, reflète les préoccupations et les aspirations d'une partie de sa génération, engagée dans les rangs du parti communiste.