En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aart Van der Leeuw

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain néerlandais (Delft 1876 – Voorburg 1931).

Personnalité discrète pour qui les rêves ont plus de présence que la réalité, il célèbre la nature dans des vers d'une grande sérénité (Chants et Ballades, 1911 ; Régénération, 1916 ; le Paradis terrestre, 1927). Mais c'est à ses récits néoromantiques (Saint Gui, 1919 ; Paroles, 1923 ; Brèves Salutations, 1927) et à ses romans – Moi et mon ménestrel (1927), sorte de conte de fées situé dans la France du xviiie s., et le Petit Rodolphe (1930), dont l'optimisme repose sur une conception de l'existence teintée de mysticisme – qu'il doit la notoriété.