En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacob Van Maerlant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain flamand (près de Bruges v. 1220 – v. 1300).

Les données biographiques le concernant sont incertaines. Il aurait été sacristain de Maerlant, à Oostvorne, puis se serait installé à Damme, où il serait mort. Dans la première partie de sa vie, il traduisit ou imita les romans courtois français (le Roman d'Alexandre, le Roman de Troie, etc.). Il délaissa ensuite la culture chevaleresque pour mettre son éruditon au service du public bourgeois – qui se développait à l'époque et avait pris goût aux œuvres didactiques – dans de grandes encyclopédies rimées qui résument la culture de son temps (le Secret des secrets, v. 1266 ; l'Épanouissement de la nature, v. 1266-1269 ; le Miroir de l'histoire, v. 1283-1288).