En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Piet Van Aken

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge d'expression néerlandaise (Terhagen, Malines, 1920 – Anvers 1984).

Ses récits, qui tirent leurs sujets de la dure existence des briquetiers dans la région du Rupel, se détachent du réalisme pour aborder le problème du héros à la recherche de lui-même (Dieu en vain, 1942 ; Seuls les morts en réchappent, 1947 ; le Désir, 1952 ; Chiens endormis, 1966). Si, après les nouvelles du Bel Été de 1940 (1966) et le Journal d'un lecteur païen (1967), il reste silencieux pendant plusieurs années, ses derniers romans (le Miroir aveugle, 1982), dans lesquels il poursuit sa critique sociale, comptent parmi ses meilleures œuvres.