En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yona Valach

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse israélienne (Israël 1944 – 1985).

Écrits dans un style saccadé et puissant, libéré des contraintes sémantiques et grammaticales et frôlant le parler populaire, ses poèmes dégagent une beauté sauvage. Les personnages qui peuplent ses recueils (par exemple : Paroles, 1967 ; les Deux Jardins, 1969 ; Poésie, 1976 ; Formes, 1985 ; Lumière sauvage, 1983) sont ses propres représentations. À travers eux apparaît toute une gamme de sentiments contradictoires mais inséparables, tels que l'amour et l'anthropophagie, la maternité et la stérilité, le sacré et le diabolique, la beauté et la laideur, le bien et le mal. Son œuvre d'avant-garde influença toute la poésie israélienne.