En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Updike

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Shillington, Pennsylvanie, 1932).

Il commence par donner des poèmes (Poteaux télégraphiques et autres poèmes, 1963) et collabore au New Yorker. Ses premiers récits (les Plumes du pigeon, 1962 ; les Quatre Faces d'une histoire, 1966) sont marqués de jeux stylistiques et d'une thématique secrètement inquiétante. Les romans, à travers des références mythologiques (le Centaure, 1963 ; la Fête à l'asile, 1959) et le recours au fait divers (Cœur de lièvre, 1960) engagent une évocation parodique et caustique de l'Amérique contemporaine et de sa comédie humaine, qui permet la réflexion sur le travail de l'artiste. Le portrait de l'écrivain obsédé d'un rachat existentiel apparaît dans Bech voyage (1970), tandis que le thème du couple, inauguré par Couples (1968), se prête à des variantes qui touchent à la notation de la simple misère humaine (Rabbit rattrapé, 1971 ; Un mois de dimanches, 1975 ; Épouse-moi 1976 ; Rabbit est riche, 1981 ; Bech est de retour, 1982 ; Ce que pensait Roger, 1986 ; Rabbit au repos, 1990). Les nouvelles (Des musées et des femmes, 1972 ; la Concubine de saint Augustin, 1979 ; l'Après-vie, 1997) reviennent à l'esthétisme explicite, mêlé d'un souci métaphysique. Les essais (la Vie littéraire, 1976 ; Louvoiements, 1983) définissent le roman par son aptitude à tout inclure et, par là, à être le récit de la sécurité. La littérature est une issue, celle-là que cherchait Rabbit, celle que suggère l'image initiale du Centaure. Elle n'exclut pas une image volontairement ambiguë de l'écrivain, dont la lucidité est une manière d'affirmation et une sorte de geste décadent.