En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adrien Tournebous, dit Turnèbe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Philologue et humaniste français (Les Andelys 1512 – Paris 1565).

Maître ès arts en 1532, il enseigna à l'université de Toulouse sous la protection d'Odet de Châtillon, avant d'occuper en 1547, à la mort de Toussain, la chaire de littérature grecque et latine, puis, à partir de 1561, celle de philosophie grecque au Collège royal – le futur collège de France. Directeur de l'imprimerie du Roi de 1552 à 1556, il édita et commenta de nombreux écrivains grecs (Philon, Plutarque, Théophraste) et latins (Cicéron, Pline le Jeune, Varron, Horace), tout en s'engageant dans certains débats : une querelle sur la philosophie cicéronienne l'opposa à Ramus – et, par devers ce dernier, à Omer Talon, qui défendait la valeur du scepticisme de l'Arpinate pour la rénovation des études dialectiques. La rigueur scientifique de ses travaux, réputés dans l'Europe entière, lui valut d'être tenu par ses contemporains, de Pasquier à Camerarius en passant par Michel de Lhospital, pour l'un des tout premiers philologues de son temps.