En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gamzat (Hamzat) Ts'adasa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète avar (Ts'ada 1877 – Mahatchq'ala 1951).

Il est le fondateur de la littérature avar dont il contribue à fixer la langue littéraire à partir de son dialecte, le hunza. Fils de paysans pauvres, éduqué à l'école coranique, il délaisse sa fonction de cadi pour vivre de ses terres, tout en dénonçant, dans des récits satiriques, l'arrogance des nantis et les vices du clergé (le Chien d'Alibek', le Juge et le rat des champs, la Gargote). Après la révolution, il sert et popularise les idées nouvelles dans des comédies (le Savetier, Ajdemir et Umajganat, la Noce de Kadalav) et une poésie progressiste (Du balai les vieilles coutumes !, 1934) et résistante (la Légende du berger, 1950). Député au Soviet suprême, auteur de nombreuses traductions, il laisse une autobiographie poétique (Ma vie, 1939).