En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Flore Célestine Tristan-Moscoso, dite Flora Tristan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Féministe et socialiste française (Paris 1803 – Bordeaux 1844).

Influencée par Fourrier, Saint-Simon et d'autres réformateurs sociaux comme Robert Owen et Louis Blanc, elle se fait l'apôtre du féminisme dans Pérégrinations d'une paria (1838), en partisane de l'amour libre, du divorce, ainsi que de l'abolition de l'esclavage des Noirs. En 1843, elle fait paraître l'Union ouvrière mais ne parvient pas à mettre sur pied l'organisation correspondante. Elle a également écrit un roman, Méphis (1838), et une enquête sur la condition du prolétariat anglais (Promenades dans Londres, 1840).