En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Elsa Triolet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière française d'origine russe (Moscou 1896 – Saint-Arnoult-en-Yvelines 1970).

Belle-sœur de Maïakovski (qu'elle évoquera dans Maïakovski, poète russe, 1939), elle rencontra Aragon en 1928 et devint sa femme. Après avoir écrit en russe (Fraise des bois, 1926, roman autobiographique), elle publia en français des romans (Bonsoir Thérèse, 1938 ; le Cheval blanc, 1943 ; le Cheval roux, 1953 ; l'Âme, 1963 ; Écoutez voir, 1968 ; la Mise en mots, 1969 ; Le rossignol se tait à l'aube, 1970), des traductions (Gogol, Maïakovski, le théâtre de Tchekhov) et des nouvelles (Mille Regrets, 1942 ; Le premier accroc coûte deux cents francs, prix Goncourt en 1944), où l'esthétique du réalisme socialiste se mêle à un goût du merveilleux hérité du conte slave et de la pratique surréaliste. La passion du bonheur et celle de la révolution se mêlent dans son œuvre, qu'Aragon voulut voir « croiser » avec la sienne (Œuvres romanesques croisées, 1964). Elle a dirigé une Anthologie de la poésie russe (1965).