En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Loup Trassard

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Saint-Hilaire-du-Maine, Mayenne, 1933).

Puisant dans une mémoire de la petite enfance rurale, ravivée par une pratique agricole continue, il privilégie les récits courts, entre nouvelle fantastique et poème en prose. Marqués par les métamorphoses et un réseau d'images sensuelles et profondes, ceux-ci cernent le plus souvent un lieu archétypal, œdipien et chaud : la domus (la ferme, ses dépendances et son territoire), objet d'un arpentage visuel dont les nombreux livres qui associent textes et images (Trassard expose régulièrement ses photographies depuis 1983) sont les témoins, des premiers recueils (Paroles de laine, 1969 ; l'Amitié des abeilles, 1961) aux livres de photographies plus récents (Inventaire des outils à main dans une ferme, 1981 ; les Derniers Paysans, 2000). Soucieux de transmettre la richesse du monde paysan et de son mode de vie, Trassard s'attache aux espaces et aux outils d'une civilisation amenée à disparaître. Son investigation ne se limite pas à la ruralité française, mais remonte à l'anthropologie du passé (il fut élève de Leroi-Gourhan), et s'aère en d'autres lieux (Campagne de Russie, 1989).