En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Torreilles

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Camargue 1921 – Montpellier 2005).

La suite des recueils – entre autres, Le désert croît (1971), Denudare, ode (1973), Pratique de la poésie (1977), Territoire du prédateur (1984), Margelles du silence (1986), Où se dressait le cyprès blanc (1992), la Semence de l'eau (1998), Ce qui heurte à nos mots (1999), Quelque chose qui vient de loin (2000) – montre le parcours exigeant d'une écriture hiératique, quête de l'être et du sens face au néant et aux limites de la parole, interrogation des grands mythes aussi bien que de « l'évidence quotidienne », dans la tradition mallarméenne et heideggerienne d'une poésie aux prétentions ontologiques.