En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adolfo Correira da Rocha, dit Miguel Torga

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain portugais (São Martinho de Anta, Trás-os-Montes, 1907 – id. 1995).

Médecin, collaborateur de la revue Presença jusqu'en 1930, il garde ses distances vis-à-vis des groupes afin de préserver sa liberté esthétique. Enracinée dans la terre, son œuvre semble imprégnée d'éléments mythiques anciens liés à la vie agricole et pastorale. Ses contes décrivent la dureté de la vie rurale (Nouveaux Contes de la montagne, 1944 ; Vendange, 1945 ; Feu prisonnier, 1976) tandis que sa poésie traduit les liens qui rattachent les hommes à la nature (Cantiques de l'homme, 1950 ; Chambre ardente, 1962). Son œuvre dramatique (l'Autre Livre de Job, 1936) et son Journal (1941-1977) expriment un humanisme profond.