En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Friedrich Kantor-Berg, dit Friedrich Torberg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Vienne 1908 – id. 1979).

Il émigre en Suisse (1938), s'engage dans la légion tchécoslovaque en France, part pour les États-Unis en 1941. De retour à Vienne (1951), il fonde la revue Forum (1954) au service du « Congrès pour la liberté de la culture ». Il est l'auteur d'essais critiques (la Tante Jolesch ; les Héritiers de la tante Jolesch) et de romans (l'Élève Gerber, 1930 ; Me voici, Père, 1948 ; le Retour du Golem, 1968).