En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tokuda Sueo, dit Tokuda Shusei

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Kanazawa 1871 – Tokyo 1943).

Né dans une famille de guerriers ruinée par la rénovation de Meiji, il devient le disciple de Ozaki Koyo. Entré au journal Yomiuri (1899-1901), il fait paraître en 1900 un roman populaire, le Chemin des nuages. Il participa, avec Shimazaki Toson et Tayama Katai, au mouvement naturaliste japonais, en publiant le roman Un jeune ménage (1908) ; la Moisissure (1911), un « roman à la première personne » ; Inflammation (1913) ; Sauvage (1915) ; le Dancing de la ville (1933) ; Personnages masqués (1935) ; Échelle réduite (1941).