En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Toktogoul Satylganov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète kirghize (Saz-Djiïdze 1864 – Ketmen-Tübe 1933).

Féru de culture orale et musicale traditionnelle, il mena dès l'âge de 12 ans la vie d'un improvisateur itinérant virtuose de l'aïtys. Poète lyrique, auteur de satires de la classe dirigeante (les Cinq Sangliers, l'Usurier Tchakyrbaï, les Noces d'Eselbaï) qui lui valurent un long exil en Sibérie (Chant du déporté, Adieu, mon peuple !), il se fit en 1917 le chantre de la société nouvelle et influença par ses disciples (A. Oussenbaïev) la jeune poésie nationale.