En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aaly Tokombaïev

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain kirghize (Tchon-Kemin 1904-?).

L'un des pères de la littérature écrite, il se fit connaître par des vers célébrant la société nouvelle (Lénine, 1927 ; le Miroir de la femme, 1929), l'édification socialiste (les Fleurs du labeur, 1932 ; Marat prisonnier, 1932) et la résistance (Gratitude, 1944). Pionnier de la prose kirghize, il publia des romans d'édification (Le Dniestr se jette dans la mer, 1939 ; Cœur blessé, 1940) et retrace dans une épopée en vers (Avant l'aurore, 1935-1962) l'éveil révolutionnaire de son peuple. Auteur de drames patriotiques (les Maîtres des forêts, 1942 ; Serment, 1943), il poursuit son œuvre poétique (la Voix du temps, 1966 ; Mon cadeau, 1974).