En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Eloïsa Stepanovna Pachkevitch, dite Tiotka

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres biélorusse (Pechtchina 1876 – Novyr Dvor 1916).

Venue à la poésie avec la Révolution de 1905, elle publia en Galicie des vers frémissants d'appels à la lutte (le Baptême de la liberté, 1906 ; le Violon biélorusse, 1906). Collaboratrice de la presse nationale (Nacha Dolia, Nacha Niva), elle évoqua aussi dans un récit la prise de conscience des paysans (Serment sur la lisière ensanglantée, 1906), puis évolua vers une position réformiste et un lyrisme désabusé (Feuilles d'automne, De trop).