En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Félix Timmermans

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge d'expression néerlandaise (Lierre 1886 – id. 1947).

En dehors de tout courant littéraire, il occupe une place à part dans la littérature belge. Issu d'une famille d'artisans, artisan lui-même, il publie d'abord des vers (1907) et des récits pessimistes avant de devenir célèbre avec la publication, au sortir d'une crise religieuse, de Pallieter (1916), série de tableaux de mœurs flamandes qui ont pour héros un jeune et joyeux meunier, paillard et farceur, plein d'entrain et de couleur. Vivant désormais de sa plume, il écrit des romans et des récits débordant de vitalité et d'humour et tout imprégnés de la Flandre dont il recrée aussi bien les mentalités (Psaume paysan, 1935) que l'atmosphère pittoresque des petites villes (l'Enfant Jésus en Flandre, 1917 ; Pieter Brueghel, 1928 ; la Harpe de saint François, 1932 ; la Famille Hernat, 1941 ; Adriaan Brouwer, 1948). Son théâtre, en collaboration avec E. Veterman, puise aux mêmes sources d'inspiration. Un recueil poétique, Adagio (1947), est l'expression d'une foi confiante inscrite, en filigrane, dans toute son œuvre.