En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikolaï Semionovitch Tikhonov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète soviétique (Saint-Pétersbourg 1896 – Moscou 1979).

La fidélité de Tikhonov aux idéaux communistes le conduira bien loin du romantisme de ses poèmes de jeunesse. Combattant de la guerre civile, il célèbre dans ses ballades l'élan des années de Révolution (la Horde, 1921 ; la Bière, 1922) : elles sont centrées autour d'une action souvent militaire, à laquelle l'écriture lapidaire et elliptique du poète confère un dynamisme haletant. Refusant de prendre pour héros des « gens de papier » (Recherches d'un héros, 1927), il se tourne, avec la même maîtrise stylistique et un goût prononcé pour les sonorités nouvelles, vers l'exotisme (Yourga, 1930). Objet d'un culte officiel, du fait de son loyalisme, mais aussi par le choix de ses héros (des soldats), Tikhonov est un exemple de la déchéance et de la sclérose d'un écrivain happé par le stalinisme.