En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ludwig Thoma

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Oberammergau 1867 – Rottach 1921).

Rédacteur de la revue satirique Simplicissimus à partir de 1899, cofondateur avec Hermann Hesse de la revue März en 1906, Thoma fut un critique social et politique. Tout en raillant le prussianisme du règne de Guillaume II, il excelle dans la peinture de la vie publique et privée d'une Bavière soumise au goupillon. Outre des pièces satiriques dont la plus célèbre reste Morale (1909) et une autobiographie, les Quatre Cents Coups (1905), Thoma s'est essayé au théâtre populaire (Magdalena, 1912) et au roman paysan (Andreas Vöst, 1905).