En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Thirion

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Baccarat, Meurthe-et-Moselle, 1907 – Levallois-Perret 2001).

Proche des surréalistes, il donne dans son autobiographie (Révolutionnaires sans révolution, 1972) un document important sur la période 1925-1945. Son Éloge de l'indocilité (1973) reprend, entre autres textes écrits de 1929 à 1972, le conte À quoi bon ou l'Automne sur la mer (1953) qui se termine sur la vision sacrilège et consolante d'un cimetière devenu basse-cour : « Je quittai le champ des morts alors que les couronnes disparaissaient sous les plumes et qu'y caquetait une abondante volaille jaune et noire. » Béatrice (1975) place dans une perspective mélodramatique les événements sociaux et politiques de la fin de la ive République et des débuts de la ve.