En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claudine Alexandrine Guérin de, dite Mme de Tencin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Grenoble 1682 – Paris 1749).

Religieuse malgré elle, elle s'enfuit à Paris. Des ambitions politiques la poussèrent à devenir la maîtresse du Régent, de Dubois et d'autres hauts personnages. Elle rassembla dans son salon les plus grands noms des lettres et des arts, parmi lesquels Fontenelle, Montesquieu, Prévost et Marivaux. Elle publia des romans sensibles, les Mémoires du comte de Comminges (1735) et les Malheurs de l'amour (1747), le Siège de Calais (1739) et Anecdotes de la cour et du règne d'Édouard II roi d'Angleterre (1776). D'une de ses liaisons elle eut un fils qu'elle ne reconnut pas, et qui fut d'Alembert.