En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tayama Rokuya, dit Tayama Katai

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Gumma, 1871 – Tokyo 1930).

Après avoir étudié les classiques chinois, puis l'anglais, il compose, à 14 ans, son premier recueil de poèmes. Devenu disciple d'Ozaki Koyo, il commence sa carrière littéraire au sein du groupe Ken.yu-sha, et se lie avec Kunikida Doppo. En découvrant les auteurs occidentaux comme Zola, Daudet, Ibsen, Tourgueniev et surtout Maupassant, il retient une certaine conception du naturalisme, qu'il qualifiera de « naturalisme subjectif ». Il en arrive ainsi à s'affranchir d'un certain sentimentalisme que marquaient ses premières œuvres, et il publie en 1907 son célèbre roman Futon, considéré comme l'œuvre marquant l'établissement du naturalisme au Japon. Il poursuit, dans une admirable trilogie : la Vie (1908) ; l'Épouse (1909) ; Liens (1910), la narration descriptive intime de lui-même et des siens. Ce besoin de vérité et de franchise en matière de littérature fait de lui le père du « roman à la première personne ».