En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Max Tau

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Beuthen 1897 – Oslo 1976).

Étudiant en philologie à Hambourg, Berlin et Kiel, lecteur aux éditions Bruno Cassirer, il chercha à promouvoir des auteurs tels que K. Hamsun, H. Stehr, Sigrid Undset, K. Capek et Kazantzákis. Émigré en Norvège (1938), en Suède (1945), lecteur à Oslo (1945), il opta pour la nationalité norvégienne. Il milita dans ses romans (la Foi en l'homme, 1948 ; Car le ciel est au-dessus de nous, 1955), ses essais (Albert Schweitzer et la paix, 1955), et ses Mémoires (Malgré tout, 1973) pour la paix, la fraternité et la réconciliation entre les peuples, notamment entre l'Allemagne et la Norvège.