En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Allen Tate

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Winchester, Kentucky, 1899 – Nashville 1979).

Membre du groupe des « Fugitives », lié au « New Criticism », il expose, tant dans sa poésie (Poèmes, 1960) que dans ses essais, de vues conservatrices, classiques et formalistes, liées à la référence au Sud. Sa critique, dont l'influence est notable dans plusieurs revues où il eut des responsabilités éditoriales (Sewanee Review, de 1944 à 1946), définit les tensions de l'entreprise créatrice (d'Essais réactionnaires sur la poésie et les idées, 1936, à Quatre Décennies d'essais, 1970). Le Sud d'avant la guerre de Sécession est l'objet d'une étude, Stonewall Jackson (1928), et d'un roman, les Pères (1938), dont le titre est explicite.