En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Takeda Taijun

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier japonais (Tokyo 1912 – id. 1976).

Fils d'un moine bouddhiste, militant durant son adolescence dans un mouvement de gauche, il se passionne très tôt pour la Chine et va devenir spécialiste et traducteur de littérature chinoise. Or, en 1937, il est mobilisé et envoyé en Chine centrale, où il devra combattre pendant deux ans. Cette expérience dure et décisive le porte vers une littérature de réflexion, où il s'interroge notamment sur les rapports entre opprimés et oppresseurs. Sima Qian (1943) ; Race de vipères (1947) ; les Fêtes des bois et des lacs (1958) ; le Mont Fuji (1971) ; Volupté (1972).