En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Takeda Izumo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique et directeur de théâtre japonais (Edo 1691 – Osaka 1756).

Ayant hérité de son père la direction du Takemoto-za à Osaka, il mena de front une brillante carrière d'auteur et d'administrateur, et sut exploiter pleinement les ressources dramatiques du spectacle de marionnettes. Les trois pièces qu'il donna coup sur coup : le Miroir de la calligraphie de Sugawara (1746), Yoshitsune aux mille cerisiers (1747) et le Trésor des vassaux fidèles (1748) comptent aujourd'hui encore parmi les spectacles les plus appréciés du public, tant au théâtre de poupées qu'au kabuki. La dernière, en onze actes, raconte l'histoire romancée et transposée au xive siècle de quarante-sept guerriers sans maître (rônin) qui bravèrent la mort pour venger leur seigneur défunt et furent condamnés par le bakufu au suicide par éventrement. Mayma Seika en a donné dans les années 1930 une version historicisante qui fut portée à l'écran par Mizoguchi en 1941-1942, sous le titre les Quarante-Sept Ronin.