En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Benjamin Sulte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain canadien de langue française (Trois-Rivières 1841 – Ottawa 1923).

Contraint de quitter l'école à l'âge de 10 ans, il fut successivement commis de magasin, teneur de livre, payeur à bord d'un bateau, gérant d'un magasin de confection, comptable. Autodidacte, il composa des chansons, à partir de 1860, puis des récits (la Chasse à l'ours, 1862 ; les Canotiers du Saint-Laurent, 1863). Enrôlé dans une compagnie d'infanterie volontaire lors de l'affaire du Trent (1863), il devint traducteur à la chambre des Communes (1866). Poète (les Laurentiennes, 1869 ; Chants nouveaux, 1880), excellent anecdotier, il a inscrit son nom dans l'histoire des lettres canadiennes-françaises par sa volonté de servir la cause culturelle de son pays (l'Histoire des Canadiens français, 1882-1885).