En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Botho Strauss

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Naumburg an der Saale 1944).

Cet ancien critique théâtral et assistant de Peter Stein apparaît désormais, par ses pièces (la Trilogie du revoir, 1976 ; Grand et Petit, 1978 ; Kalldewey, farce, 1981; le Parc, 1983) et ses récits (la Dédicace, 1977 ; Raffut, 1980 ; le Jeune Homme, 1984 ; Demeure, pénombre, mensonge, 1994 ; les Erreurs du copiste, 1997), comme un représentant significatif de la résignation mélancolique qui s'est emparée des intellectuels allemands après 1968. Ses personnages sont des êtres écorchés, aliénés, incapables de surmonter « l'infranchissable proximité » qui les sépare. Après 1989, son « théâtre mental » aux intrigues fragmentaires porte un regard acéré sur l'Allemagne nouvellement réunifiée (Chœur final, 1991 ; l'Équilibre, 1993). Il obtient le prix Georg Büchner en 1989.