En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abraham, dit Bram Stoker

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain irlandais (Dublin 1847 – Londres 1912).

Passionné de théâtre, il publia des récits et des romans (Imposteurs illustres, 1910 ; le Mystère de la mer, 1902 ; la Dame du linceul, 1909), mais il reste connu pour son seul Dracula (1897), histoire, racontée sous forme de journal et de lettres, du vampire hongrois, le comte Vlad Tepesç, prince de Valachie et tyran du xve siècle : au thème spécifique du vampire, Stoker ajoute des notations sur l'hypnotisme, le mesmérisme et les traditions occultes. La soif de chair et la circulation du besoin évoquent la sexualisation du « désir de mort », absolument contemporaine, chez Freud.