En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mykhaïlo Afanasievytch Stelmakh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain ukrainien (Diakovtsy, auj. région de Vinnytsia, 1912 – Kiev 1983).

Fils de paysan pauvre, instituteur et ethnologue, il publia d'abord des vers exaltant la poésie du labeur quotidien (Bonjour !, 1941), la résistance à l'envahisseur (Prélude au printemps, 1942 ; Vive l'Ukraine libre !, 1944), le travail du kolkhozien et la nature (les Chemins de l'aube, 1948). Déjà auteur de récits paysans (le Jus de bouleau, 1944), il a, dans une suite romanesque où se révèle sa connaissance du folklore, retracé lyriquement l'évolution depuis 1905 des campagnes d'Ukraine (Une grande famille, 1949-1950 ; Sang d'homme n'est point eau, 1957 ; le Pain et le Sel, 1959 ; Vérité et Mensonge, 1961 ; Quand passent les oies-cygnes, 1964).