En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Steinbeck

John Steinbeck
John Steinbeck

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier américain (Salinas, Californie, 1902 – New York 1968).

Pour faire ses études universitaires à Stanford, il exerce divers métiers, où il trouvera la matière de ses livres. Son inspiration est à la fois réaliste et régionaliste, tournée d'abord vers la perception des implications quotidiennes des problèmes économiques et sociaux. Elle n'exclut pas une veine plus fade et romantique, mêlée de lyrisme et de panthéisme, manifeste dans la Coupe d'or (1929), les Pâturages du ciel (1932), À un Dieu inconnu (1933). La crise des années 1930 donne une pleine actualité au souci réaliste, qui touche même à une tentation socialiste, sans que soit jamais effacée l'évocation de la Californie, la grande vallée de Salinas et l'inévitable retour à l'Ouest. L'écrivain social (Tortilla Flat, évocation des paisanos de Monterey, 1935 ; En un combat douteux, roman prolétarien décrivant la grève et l'action syndicale des ouvriers agricoles de Torgas Valley, 1936) ne se distingue pas de l'homme d'abord attentif à la brutalité des êtres et des choses et à l'époque sordide des bonheurs quotidiens (dans Des souris et des hommes, 1937, le milieu des journaliers agricoles offre la matière à l'évocation de la force physique, de l'amitié entre hommes et de la fatalité de la sexualité, qui conduit au meurtre). Marqué d'un symbolisme fataliste, le roman les Raisins de la colère (1939) montre une famille, les Joad, qui quitte son domaine agricole de l'Oklahoma pour la Californie, où elle ne connaîtra que désillusions. Lorsque disparaît la référence terrienne, une idéologie et une symbolique plus radicales caractérisent les romans de l'après-guerre : dans À l'Est d'Éden (1952), le rappel biblique vient compléter ce projet démonstratif. La crise sociale est perçue comme une crise de culture qui livre chacun à la névrose et suscite la dénonciation du monde moderne dans des essais (Un Américain à New York et à Paris, 1956 ; Mon caniche, l'Amérique et moi, 1962). Le réalisme de Steinbeck tente de saisir la contemporaineté de l'Amérique, par l'alliance d'un primitivisme et d'une symbolique biblique.