En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Konstantine Sergueïevitch Alekseïev, dit Stanislavski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Homme de théâtre russe (Moscou 1863 – id. 1938).

Fondateur en 1897, avec Vladimir Némirovitch-Dantchenko, du Théâtre d'art de Moscou, et premier metteur en scène de la Mouette qu'il révéla au public russe, il est surtout à l'origine d'un « système » figé artificiellement (il ne cessa en fait d'évoluer) par le régime soviétique, mais qui a nourri aussi bien le théâtre que le cinéma du xxe siècle, inspirant Brecht ou Jouvet comme les fondateurs de l'Actors' studio. Cherchant à retrouver l'authenticité, la vérité historique des objets et des personnages, Stanislavski a dépouillé le théâtre des conventions et des artifices, mais son apport décisif concerne le jeu de l'acteur : sa « méthode psychotechnique » consiste à considérer le personnage comme un être vivant, doté d'un passé, d'un caractère qui s'actualise dans la pièce et que le comédien peut intérioriser en recherchant des analogies dans son propre vécu.