En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikola, dit Emilian Stanev

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain bulgare (Tarnovo 1907 – Sofia 1978).

Il est l'un des meilleurs représentants de la littérature animalière (Histoire d'une forêt, 1948) et urbaine (Voleur de pêches, 1948). Penseur et moraliste, il a dénoncé le premier dans son roman Ivan Kondarev (1958), large fresque des mouvements idéologiques du début du xxe siècle, les contradictions du communisme et son incompatibilité avec l'humanisme. Dans ses romans historiques (la Légende de Sibin, 1968 ; l'Antéchrist, 1969), à travers des personnages qui cherchent la vérité, il pose les problèmes du bien et du mal, en leur conférant des aspects esthétiques et éthiques. Par le biais de l'histoire, il donne la meilleure réponse à la problématique d'une société totalitaire, en proposant la connaissance spirituelle comme ultime moyen de résistance et de sauvegarde.