En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Erik Johan Stagnelius

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète suédois (Gärdslösa, Öland, 1793 – Stockholm 1823).

Ce fils d'évêque, qui mena une vie misérable et devait mourir à 30 ans, a laissé une œuvre poétique considérable, qui fut révélée dans le courant du xixe s. Des poèmes épiques, des recueils lyriques (les Lys de Saron, 1821-1822), un drame directement inspiré de Chateaubriand, les Martyrs (1822), et un drame swedenborgien, Albert et Julia ou l'Amour après la mort, scène du monde souterrain (1824), expriment, à travers la somptueuse richesse du langage, une quête gnostique : délivrer l'âme prisonnière de la matière.