En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marguerite Jeanne Cordier, baronne de Staal-Delaunay

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres française (Paris 1684 – Gennevilliers 1750).

Gouvernante à Sceaux chez la duchesse du Maine, elle composa des comédies pour le théâtre privé de la duchesse. Entraînée par celle-ci dans la conspiration de Cellamare, elle fut emprisonnée deux ans à la Bastille (1718-1720). En 1735, elle épousa le baron de Staal. Un sens aigu de l'observation, une ironie aiguisée par les déceptions et les avanies font de ses Mémoires, publiés en 1755, et de ses Lettres, un tableau précis et caustique de la Régence.