En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carl Spitteler

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse-allemand (Liestal 1845 – Lucerne 1924).

Influencé par Schopenhauer et J. Burckhardt, proche de Nietzsche, il tenta de réactualiser les mythes grecs dans la vie quotidienne suisse en composant des fresques épiques opposant la révolte de l'ascète au confort bourgeois (Prométhée et Épithémée, 1881, remanié en 1924) ou la beauté apollinienne aux menaces du destin (Printemps olympien, 1900-1906). Auteur de poèmes (Ballades, 1896) et d'un roman (Imago, 1906), où Freud a pu reconnaître l'amorce de ses théories, il fut aussi un pacifiste (Notre point de vue suisse, 1915). Le prix Nobel couronna son œuvre en 1919.