En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henry Spiess

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète suisse d'expression française (Genève 1876 – id. 1940).

Au terme d'études de droit, il se rendit à Paris et décida de se consacrer à la poésie. De retour à Genève, il fut un des animateurs de la Voile latine. Son œuvre, influencée par F. Jammes et Paul Fort, dessine une évolution qui, de l'amour de la terre, s'élève à l'amour de Dieu (Rimes d'audience, 1903 ; le Silence des heures, 1904 ; Chansons captives, 1910 ; le Visage ambigu, 1915 ; Attendre, 1916 ; l'Amour offensé, 1917 ; Saison divine, 1920 ; Simplement, 1922 ; Chambre haute, 1928).