En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Southey

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Bristol 1774 – Greta Hall, Keswick, 1843).

Enthousiasmé par la Révolution française, qui lui inspire un long poème épique, Jeanne d'Arc (1793), il se rétracte et, dès 1795, se partage entre l'Espagne, le Portugal et l'Angleterre. Poèmes mineurs (1799) et une épopée Thalaba le destructeur (1801) lui valent une célébrité à laquelle son revirement politique contribue fortement. Une Vie de Nelson (1813), une Vie de Wesley (1820) et un poème narratif, Roderick, le dernier des Goths (1814), illustrent la branche conservatrice et moralisante du romantisme. Southey est nommé poète lauréat en 1813.