En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksandr Petrovitch Soumarokov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe (Saint-Pétersbourg 1717 – id. 1777).

De famille noble, il fit ses études dans le corps des cadets et fut le premier écrivain russe à se consacrer uniquement à la littérature, ce qui explique la variété et la richesse de sa production, par rapport à ses contemporains. En poésie, il écrivit – comme Lomonossov avec lequel il eut une vive polémique – des odes, mais il donne une place de choix à la chanson, en laquelle il voit l'aboutissement de la « clarté » classique dont il est partisan ; son œuvre comporte aussi un versant satirique, fables ou anecdotes de type épigrammatique qu'il publie dans sa propre revue, l'Abeille laborieuse, la première du genre (1759). Directeur du premier théâtre russe, il écrivit des tragédies selon les règles classiques, notamment la règle selon laquelle le sujet doit être tiré de l'Histoire (Khorev, 1747 ; Sinav et Trouvor, 1750 ; Dmitri Samozvanets, 1771). Quant à ses comédies (le Tuteur, 1765 ; le Cocu imaginaire, 1872), elles visent à « épurer les mœurs ».